Si la comptabilité peut se faire seul pour la gestion d’une entreprise, faire appel à un expert-comptable présente toutefois de nombreux avantages. Pour une société à responsabilité limitée (SARL), une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ou une société par actions simplifiées (SAS), la loi n’impose pas la présence d’un expert-comptable pour assurer sa gestion ; à condition qu’elle soit soumise au régime de l’impôt sur les sociétés. Les règles peuvent varier selon la taille de la société.

En quoi consiste la gestion de la comptabilité d’une entreprise ?

La comptabilité est une obligation légale pour une SARL et une EURL. Une entreprise doit donc avoir une bonne organisation administrative et comptable professionnelle à travers une collecte d’informations qui doivent faire l’objet d’un suivi quotidien :

  • Établir une facturation respectant les normes légales comme les mentions obligatoires.
  • Enregistrement tous les mouvements influant sur le patrimoine de l’entreprise de manière chronologique (achat, vente, opération bancaire).
  • Réaliser un inventaire annuel afin de voir la valeur de son patrimoine.
  • Tenir un livre-journal regroupant les opérations qui doivent être classées par numéros de compte.
  • Tenir un livre comprenant toutes les opérations comptables chronologiques.
  • Conserver tous les documents comptables et les pièces justificatives pendant une période de 10 ans.

Les comptes annuels doivent contenir trois éléments :

  • Le bilan comptable : ce tableau synthétise le patrimoine de la SARL ou de l’EURL jusqu’à la date de bilan. Il doit être déposé du greffe du Tribunal de Commerce.
  • Le compte de résultat : ce tableau contient la liste des opérations effectuées durant l’exercice comptable.
  • L’annexe : une note qui complète le bilan par des informations complémentaires. L’annexe n’est pas obligatoire pour une SARL ou une EURL dont le dernier exercice comptable ne dépasse pas 350 000 € de bilan total, 700 000 € de chiffre d’affaires HT ou 10 salariés.

La comptabilité permet d’avoir une société irréprochable d’un point de vue juridique en cas de litige.

La particularité d’une société au régime simplifié d’imposition

Pour une SARL ou une EURL ayant un régime simplifié d’imposition, la comptabilité est simplifiée. En effet, la société peut faire une comptabilité de trésorerie progressivement et non à pas seulement à la clôture de son exercice comptable. Elle peut également attendre cette clôture pour comptabiliser les créances et les dettes. De ce fait, seuls les encaissements et les décaissements doivent intégrer la comptabilité tout au long de l’année.

Bon à savoir : pour une EURL dont l’associé unique est une personne physique, il est possible de bénéficier du régime de micro-entreprise afin de profiter des obligations comptables simplifiées.

L’audit légal des comptes de la SARL

Lorsque la SARL devient conséquente, elle est tenue d’avoir un commissaire aux comptes afin de gérer la comptabilité en association avec l’expert-comptable. C’est notamment le cas si la SARL présente un de ces profils :

  • 8 millions d’euros de chiffre d’affaires hors taxes, 4 millions d’euros de bilan, 50 salariés
  • 4 millions d’euros de chiffre d’affaires hors taxes, 2 millions d’euros de bilan, 25 salariés
  • Sur la décision des associés ayant au moins 33,33 % du capital qui veulent nommer un commissaire aux comptes
  • Lorsqu’un commissaire est nommé par un juge à la demande des associés représentant au moins 10 % du capital

À quel expert-comptable peut-on fait appel ?

Si le recours à un expert-comptable n’est pas obligatoire pour une SARL et une EURL, son expertise comptable et fiscale est toutefois recommandée. Grâce à lui, vous êtes assuré de la bonne conformité de vos documents comptables et vous êtes déchargé d’une charge de travail qui peut se révéler complexe. Il se charge ainsi de différents services comme la réalisation des fiches de paie des salariés, il se charge des diverses déclarations.

De plus, pour une entreprise en cours de création, le comptable offre son expertise et a un rôle de conseil en vous aidant dans la rédaction des statuts de l’entreprise ou en établissant un plan de compta à suivre par exemple. Si vous décidez de faire appel à un professionnel, vous devez vous assurer que le cabinet d’expertise est bien inscrit à l’Ordre des experts-comptables. Vous pouvez réaliser différents devis en ligne afin de comparer le tarif de chaque prestation.

Laisser un commentaire